Marie Benoit: « Mon objectif pour 2013 est le top 700 mais je peux faire mieux »

benoit-baulet2012-D4-8mc

A 17 ans, Marie Benoit a remporté la semaine passé le tournoi d’Antalya doté de 10.000 dollars. Une belle performance qui va permettre à la joueuse d’Eupen de faire un bond d’une centaine de place au classement alors qu’elle pointe aujourd’hui à la 930e place. « Je suis contente de mon tournoi car j’ai fait de bons matchs et j’ai eu un niveau constant et bon. J’ai joué pour progresser et j’ai battu de bonnes joueuses« , constate Marie Benoit après sa victoire en finale face à la Roumaine Laura-Ioana Andrei 6-3 6-2.

« Je sais bien qu’un match n’est jamais fini jusqu’à ce que l’on ait gagné le dernier point. Sur la balle de match, je me suis dit « Marie va chercher ce point« , ajoute la jeune joueuse qui s’entraîne à l’AFT.

Ce titre est une belle récompense pour cette jeune joueuse qui garde les pieds sur terre. « Ce titre me prouve et montre que le travail paye. Mais maintenant il y a d’autres tournois et on repart à zéro donc je me focalise sur la suite dès à présent« , ajoute Marie Benoit qui enchaîne avec un autre tournoi 10.000 dollars disputé également à Antalya.

Marie Benoit a débuté le tennis en suivant ses frères. En tapant la balle avec eux pendant les vacances, elle a pris goût à ce sport. Elle a ensuite rejoint le centre sport-étude de l’AFT à Mons. En juin, elle a terminé ses secondaires avec une année d’avance. « L’objectif à la base pour 2013 est d’atteindre le top 700 mais je pense qu’il y a moyen de faire mieux. Je vais juste me donner à fond dans ce que je fais et je verrai bien où cela m’amène« , ajoute la germanophone qui avec sa victoire à Antalya risque d’atteindre cet objectif plus tôt que prévu.

Son point fort est sa lecture du jeu. « Je lis bien le jeu de l’autre et j’ai tendance à parfois déregler l’adversaire. Cependant j’ai beaucoup dû travailler sur mon physique(vitesse etc)… J’ai déjà progressé à ce niveau« , poursuit Marie Benoit qui admire Roger Federer et garde pour exemple Kim Clijsters. Si le chemin vers les sommets de la hiérarchie est encore long pour Marie Benoit, elle pourrait à l’avenir être l’une des prétendantes à la succession des Kim Clijsters et Justine Henin sur la scène du tennis belge.

Isabelle Anneet