« J’aime beaucoup la gentillesse des Belges »

Tête de série numéro 6 du tournoi, la Lettone Diana Marcinkevica s’est qualifiée pour les quarts de finale de l’Open International Féminin de Wallonie aux dépens de la Serbe Doroteja Eric 6-3 7-6.  Au prochain tour, elle affrontera la Hollandaise Angélique Van Der Meet. Entretien.

Diana, êtes-vous satisfaite de votre niveau de jeu ce jeudi ?

« Je ne suis pas très contente. J’ai bien joué au début du match. Ensuite, j’ai commencé à rater quelques coups et j’ai perdu quatre jeux de suite. Après, j’ai eu de la chance avec le filet pour finalement remporter le match au tie-break. »

C’est la première fois que vous venez en Belgique. Que pensez-vous du pays ?

« En fait, j’aime beaucoup les Belges. Ils sont tous très gentils. Le premier jour que je suis arrivée ici, j’étais perdue pour trouver le club, le distributeur à la banque, etc. Plusieurs personnes se sont mobilisées pour m’aider à trouver mon chemin. C’était fantastique. »

Et par rapport au tournoi, que pensez-vous du club ?

« Il est très sympa. Les gens sont également super gentils. Les arbitres sont au top. »

Quel est votre objectif pour le tournoi ?

«Je prends match après match. On verra bien. »

Et pour votre carrière, avez-vous des objectifs ?

« Je ne me fixe pas d’objectifs. Je joue match après match. Je m’améliore chaque jour. Les résultats vont suivre naturellement et le classement aussi. »

Pouvez-vous décrire votre personnalité en cinq mots ?

« Drôle, amicale, bosseuse et déterminée. J’aime également aider les personnes qui sont dans le besoin.»

Publicités

Interview décalée avec Magali Kempen

Quel est votre plus grand rêve ?

« Mon rêve est de devenir une joueuse de tennis professionnelle comme toutes les filles qui jouent au tennis.  »

Qui est votre partenaire de double rêvé ?

« Justine Henin. Même si elle a arrêté sa carrière, j’aimerais jouer un double en exhibition avec elle. »

Si vous pouvez prendre un coup à un joueur, lequel et à qui ?

« Le jeu de Justine Henin. Elle sait très bien varié les effets et son revers est fantastique.»

Quel est votre pays préféré ?

« J’aime tous les pays que j’ai déjà visité. Il y a toujours des points positifs et des points négatifs.Mais si je dois donner une réponse, je vais dire la République Tchèque.»

Quel est votre plat préféré ?

«Les pâtes. Je ne dois souvent en manger à cause des matchs et des entraînements mais cela me convient très bien. J’adore. »

Quel est votre animal préféré ?

« Le chien. J’en ai trois à la maison. Macy, Fly et Bouly. »

Que faites-vous pendant votre temps libre ?

« J’aime bien lire et jouer à d’autres sports. Peu importe le sport, j’aime tout. »

Quel est votre point fort et votre faiblesse ?

«Sur le terrain, mon point fort était mon revers avant que je me blesse au poignet. Mon point faible était mon mental. Je râlais souvent quand je perdais mais je pense que je m’améliore . »

Isabelle Anneet

« J’espère remporter le tournoi »

Anna-Lena Friedsam, tête de série numéro deux du tournoi, poursuit sa route tranquillement au Racing Club de Baulet. Avec cinq titres cette saison, la jeune Allemande de 18 ans continue de s’améliorer de jour en jour. Entretien.

Vous avez remporté votre match contre Stanciute 6-4 6-3, êtes-vous contente avec votre niveau de jeu ?

« Aujourd’hui, je ne suis pas très contente de mon match. Je n’avais pas de bonnes sensations mais après avoir été menée 4-2, je suis bien revenue. Je vais essayer d’avoir de meilleures sensations pour le prochain match.»

C’est la première fois que vous participer au tournoi. Qu’en pensez-vous ?

« J’étais déjà venue à Charleroi, il y a trois pour l’Astrid Bowl chez les juniors. Mais c’est ma première fois à Baulet. C’est un petit club très sympathique. J’ai l’impression que tout le monde se connaît très bien. »

Quel est votre objectif pour ce tournoi ?

« Je veux gagner le tournoi. C’est simple. »

Cette année vous avez remporté cinq tournois ITF. Comment expliquez-vous vos bons résultats ?

« Je m’améliore à chaque match. A chaque fois, je joue de mieux en mieux depuis mon premier titre en mars. Cela me donne beaucoup de confiance pour les matchs. »

Quels sont vos objectifs pour le futur ?

« Je veux être le plus vite possible dans le top 200 pour disputer les qualifications d’un tournoi du Grand Chelem. Pour la suite, je rêve d’être la meilleure. »

Dernière question. Pouvez-vous décrire votre personnalité en cinq mots ?

« Je suis quelqu’un qui a confiance en soi mais je suis en même temps modeste. Sur le terrain, je suis une battante. Je suis également drôle et positive. »

Interview décalée avec Kimberley Zimmermann

Quel est votre plus grand rêve ?

« Comme toutes les joueuses, je rêve d’atteindre le top 50 à la WTA. Je veux prouver que je suis capable d’y arriver et donner mon maximum. »

Qui est votre partenaire de double rêvé ?

« Federer. Ce n’est pas très original mais il s’agit d’une icône du tennis. Tout le monde rêve un jour de jouer avec lui ou contre lui. »

Si vous pouvez prendre un coup à un joueur, lequel et à qui ?

« J’aimerais prendre l’attitude d’Azarenka car elle se bat sur tous les points. Elle ne lâche jamais rien. »

Si vous pouvez choisir une personne morte ou vivante, avec qui aimeriez-vous aller au restaurant ?

« Avec mon grand-père car il est décédé, il y a un an. Cela me ferait plaisir de retourner au restaurant avec lui. »

Quel personnage de série télévisée, aimeriez-vous être ?

« L’actrice principale de Ghost Whisperer car elle a un don pour voir les esprits. J’aimerais bien avoir un don surnaturel. »

Quel est votre pays préféré ?

« L’Australie. Lors des documentaires, les paysages de ce pays me font toujours rêver. »

Quel est votre plat préféré ?

« La fondue au fromage ce n’est pas un repas très diététique mais en hiver, j’aime beaucoup. »

Quel est votre meilleure qualité et votre pire défaut ?

« Perfectionniste. C’est à la fois une qualité et un défaut car je m’énerve parfois trop quand ce n’est pas parfait. »

Isabelle Anneet

« J’ai été surprise par le niveau de Marie Benoit »

Au premier tour de l’Open International Féminin de Wallonie, la Suissesse Conny Perrin (WTA 305) était opposée à la Belge Marie Benoit (NR). Un match qui a vu Marie Benoit faire douter la Suissesse de 21 ans. Perrin s’impose 6-0 5-7 7-5. Réactions.

Conny Perrin, est-ce que vous vous attendiez à une telle résistance de la part de Marie Benoit ?

« Dans le premier set, les choses ont été très vite. Je faisais ce que je voulais avec la balle et elle commettait quelques erreurs. Dans le deuxième et troisième set, elle a mieux joué. Cela est devenu une bataille physique et mentale. Je suis contente d’avoir gagné. »

Marie est une jeune joueuse belge. Qu’avez-vous pensé de son niveau ?

« A partir du deuxième set, j’ai été surprise par son niveau de jeu pour son âge. Elle a un bon potentiel et elle arrive à bien gérer les moments importants. C’est impressionnant. »

Quel est votre objectif pour ce tournoi ?

« Je prends match par match. Mais bien entendu quand je joue un tournoi c’est toujours pour le gagner. »

Et sur le long terme ?

« J’aimerais rapidement avoir le classement pour disputer les qualifications des tournois du Grand Chelem. Ensuite, l’objectif est d’entrer dans le top 100. »

Pouvez-vous décrire votre personnalité en cinq mots ?

« Ouverte, un peu folle, hyperactive, athlétique et j’aime bien aider les autres. »

Isabelle Anneet

« L’objectif est d’aller jusqu’au bout du tournoi »

Tête de série numéro une du tournoi en simple et en double, Séverine Beltrame arrive au Racing Club de Baulet avec le plein de confiance dans la raquette. Elle a remporté cet été les tournois 25.000 dollars de Montpellier et des Contamines. Entretien.

Séverine Beltrame, il s’agit de votre première participation à l’Open International Féminin de Wallonie. Que pensez-vous du tournoi ?

« C’est difficile à dire car je viens d’arriver. Avec ma victoire en double avec Laura Thorpe, il s’agit d’une bonne mise en jambe pour le tournoi. »

Que connaissez-vous de la Belgique ?

« Quand j’étais mieux classée, j’avais participé au tournoi WTA d’Anvers. J’aimais beaucoup. C’est toujours chouette de venir en Belgique car les gens parlent français et ce n’est pas très loin de la France. »

Vous avez été 34ème mondiale et vous avez atteint les quarts de finale de Wimbledon en 2006. Ce n’est pas trop difficile de revenir sur des plus petits tournois ?

« Ce n’est pas évident  de revenir sur des tournois que j’avais l’habitude de jouer au début de ma carrière. Mais après des blessures et des problèmes divers, je suis redescendue au classement. La motivation est toujours là. Il s’agit donc d’un passage obligé pour rejouer des tournois WTA. »

Quel est votre objectif pour ce tournoi ?

« J’aimerais aller le plus loin possible. Je suis en confiance pour le moment donc pourquoi pas. »

Pouvez-vous vous décrire en cinq mots ?

« Souriante, positive, têtue, drôle et perfectionniste. »

Isabelle Anneet

Interview décalée avec Déborah Kerfs

Quel est votre plus grand rêve ?

« Je rêve de gagner un jour un tournoi du Grand Chelem ou les Jeux Olympiques. Je n’ai pas de préférence mais j’aimerais jouer un jour sur gazon à Wimbledon. »

Qui est votre partenaire de double rêvé ?

« Federer mais je serais trop timide pour jouer avec lui. »

Si vous pouvez prendre un coup à un joueur, lequel et à qui ?

« Le coup droit de Federer »

Si vous pouvez choisir, avec qui aimeriez-vous aller au restaurant ?

« Avec Steve Darcis car il est très sympa. Quand j’étais au centre d’entraînement à Mons, il venait souvent nous parler. Il ne se prenait pas la tête. »

Quel personnage de série télévisée, aimeriez-vous être ?

« Dr House car j’aime son humour et ses répliques. »

Quel est votre pays préféré ?

« J’aime bien l’Angleterre pour le shopping et l’Espagne pour le Real de Madrid. »

Quel est votre plat préféré ?

« Les pates bolognaises

Quel est votre meilleure qualité et votre pire défaut ?

« Je pense que je suis sympathique. Par contre, je fais vite la tête sur le terrain. Je suis également trop timide avec les personnes que je ne connais pas. »

Isabelle Anneet

Mestach:  » Je suis heureuse d’être de retour sur le court « 

Ancienne numéro une mondiale chez les juniors en 2011, An-Sophie Mestach revient cet été à la compétition après une blessure au poignet droit qui l’a tenu éloignée des courts pendant 14 mois. Un retour victorieux puisqu’elle jouera aujourd’hui son troisième match au Racing Club de Baulet.

An-Sophie, quels sont vos objectifs pour cet Open International Féminin de Wallonie ?

« Je prends match par match. J’espère à chaque fois jouer de mon mieux. Pour le moment, le plus important pour moi est de jouer des matchs car ce n’est que mon quatrième tournoi depuis mon retour de blessure. »

Justement, pouvez-vous en dire davantage sur votre blessure ?

« J’ai eu une opération au poignet droit en juillet 2011. Après quatre mois de rééducation, j’ai eu une inflammation et je ne pouvais pas jouer sans douleur. J’ai tout de même été en Australie en janvier. Mais après trois matchs, j’ai dû revenir en Belgique. Lors de la Fed Cup au Japon, la douleur était toujours là et nous avons pris la décision d’opérer une nouvelle fois. Depuis lors, tout se passe bien. Je n’ai plus de douleurs. Je suis heureuse d’être à nouveau sur le court. »

Comment avez-vous occupé votre temps pendant ces 14 mois ?

« J’ai passé du temps avec mes amis. Je me suis également beaucoup entraîné physiquement. Je suis maintenant plus rapide sur le court. »

Pouvez-vous décrire votre personnalité en cinq mots ?

« Je suis une travailleuse et perfectionniste. De temps en temps, je suis têtue. Je suis quelqu’un qui s’améliore constamment et je suis une battante. »

Isabelle Anneet

Ryzhonkova: » Mon objectif est de prendre du plaisir »

Ancienne 285ème mondiale, la Russe Natalia Ryzhonkova réalise cet été un retour victorieux après une blessure au genou. Au Racing Club de Baulet, elle a remporté facilement son premier match face à la Serbe Katarina Adamovic 6-1 6-1. Elle joue aujourd’hui contre Teodora Mircic. Entretien.

Natalia, c’est votre première participation au tournoi organisé au Racing Club de Baulet. Que pensez-vous du tournoi ?

« J’adore le tournoi. Le club est très chouette et les personnes sont vraiment très gentilles. »

Vous avez facilement remporté votre match face à la Serbe Katarina Adamovic sur le score de 6-1 6-1. Quels sont vos impressions ?

« Je suis très contente de mon match. C’était un match facile. Je me suis battue sur chaque point. C’est très bien. »

Quel est votre objectif pour ce tournoi ?

« Mon premier objectif est d’atteindre le tableau principal. C’est déjà une première étape. Depuis ma blessure au genou, j’ai pour objectif de prendre du plaisir en jouant au tennis. Je ne me fixe pas d’objectif en termes de classement. Le principal est de s’amuser. »

Vous vous entrainez en Belgique à l’Académie de Justine Henin, pourquoi avez-vous fait ce choix ?

« Je cherchais un endroit qui était central en Europe car c’est plus simple pour disputer les tournois. J’ai entendu parler de l’Académie de Justine Henin et je m’y plais bien. J’adore la Belgique pour les gens qui sont très gentils et également parce que vous avez du bon chocolat. »

Pouvez-vous vous décrire en cinq mots ?

« Je suis drôle, gentille, mignonne, responsable et amicale. »

Iris Ladies Trophy 2012: Delefortrie à la reconquête d’un classement WTA

La dernière joueuse belge à avoir obtenu son ticket pour le troisième tour des qualifications de l’Iris Ladies Trophy est Anouk Delefortrie. La joueuse du TC Odrimont s’est imposée en deux sets face à la Suissesse Louise Boinay 7-6 6-2. « Je suis satisfaite de mon match. Ce n’était pas facile à cause des rafales de vent. De plus, elle n’avait pas un jeu très rapide. J’ai dû m’adapter« , explique Anouk Delefortrie, 21 ans.

Au prochain tour, la joueuse belge sera opposée à la Française Claire De Gubernatis, ancienne top 200 mais aujourd’hui non classée à la suite d’une blessure. « Cela va être un match difficile. Je ne sais pas trop où elle en est mais j’imagine qu’elle est en manque de match. Cela sera un avantage pour moi. D’un autre côté, elle a le niveau d’une top 200 et l’expérience pour elle« , avance Anouk Delefortrie au sujet de son adversaire de ce lundi.

Obligée de disputer les qualifications après avoir perdu son classement WTA, Anouk (elle était 689 en 2010) a pour objectif de gagner des points. « J’aimerais récupérer mon classement. Ensuite, tout dépendra des tableaux mais j’espère faire un maximum de bons résultats sur la saison des ITF en Belgique cet été. Je compte tous les disputer sauf celui de Maaseik« , explique Anouk Delefortrie qui devient une habituée de ces tournois.

I. A.