Bonaventure: « Faire un 100% de victoire, c’est une semaine rêvée »

Après deux finales perdues dans un tournoi doté de 10 000$, la troisième tentative fut la bonne pour la Belge Ysaline Bonaventure. Elle a remporté, ce samedi, le tournoi de Meppel aux Pays-Bas face à l’Allemande Julia Kimmelmann 6-2 6-4.

« Le match s’est très bien déroulé jusqu’à 6-2 3-0. Ensuite, elle a commencé à prendre son temps et à râler à cause des conditions climatiques. De ce fait, j’ai vite perdu ma concentration et elle est revenue à 3 partout dans le deuxième set. A ce moment-là, je me suis que je devais absolument gagner ce deuxième set si je ne voulais pas rendre difficile mes chances de victoire. A 5-4, cela a été le jeu de la chance. Elle a boisé un coup droit et mis une balle dans la bande du filet« , explique au sujet du match Ysaline Bonaventure, visiblement satisfaite du travail qu’elle a accompli tout au long de la semaine.

Avec ce titre au tournoi de Meppel, Ysaline Bonaventure remporte à 17 ans son premier titre chez les pro. « Avant le match, j’étais très stressé car j’avais déjà perdu deux finales et je me posais beaucoup de questions. Je connaissais bien la fille car j’avais joué avec elle les matchs par équipe en Allemagne. Par contre, je ne m’étais jamais entraînée avec elle. Elle estimait qu’elle était trop fort pour jouer avec moi. Lors de cette finale, je voulais prouver qu’elle avait tord. » Et c’est ce qu’Ysaline a réussi avec brio puisqu’elle remporte le tournoi en simple mais également le titre en double avec la Néerlandaise Nicolette Van Uitert.

« Faire un 100% de victoire, c’est évidement une semaine rêvée. Même si les conditions climatiques étaient médiocres, j’ai réussi à me concentrer uniquement sur mon tennis. Je suis super contente d’avoir remporté ce tournoi mais je garde les pieds sur terre. Après tout, ce n’est qu’un 10 000 dollars. Il s’agit du premier palier« , précise Ysaline Bonaventure qui estime avoir appris de nombreuses choses lors de cette semaine.

Après cette victoire à Meppel, Ysaline sera de retour sur les courts dès cette semaine au tournoi 10 000 dollars d’Alkmaar au Pays-Bas. Ensuite elle jouera à Breda (Pays-Bas) avant de partir une semaine en vacances en Croatie. Des vacances qui seront bien mérités avant d’entamer la tournée des tournois ITF en Belgique.

Isabelle Anneet

Brussels Open: Bonaventure contre Larcher De Brito

En passant

Les qualifications du Brussels Open commencent ce samedi dès 10h sur les courts du Primerose aux pieds de l’Atomium. La seule représentante belge est Ysaline Bonaventure qui a reçu une invitation de la part de l’organisation. Elle sera opposée au premier tour à Michelle Larcher De Britto bien connu pour ses cris stridents sur le court.

 

Bonaventure: « Participer à la Fed Cup ? C’est un rêve qui se réalise »

Suite au forfait de Kirsten Flipkens pour blessure, Ann Devries, la capitaine de Fed Cup, a fait appel à la jeune Ysaline Bonaventure (WTA-745) pour compléter l’équipe de Fed Cup qui se rendra dès samedi au Japon pour disputer la rencontre de barrage pour le maintien dans le groupe mondial I les 21 et 22 avril. Les autres joueuses de l’équipe sont: Tamaryn Hendler (WTA-210), Alison Van Uytvanck (WTA-288) et An-Sophie Mestach (WTA-870).

A 17 ans, cette sélection est une première pour la joueuse de Stavelot qui est la meilleure francophone au classement WTA derrière Tamaryn Hendler. Nous l’avons contactée par téléphone pour recueillir ses premières impressions.

« Quand j’ai appris la nouvelle, je n’y ai pas tout de suite cru. Cela me paraissait improbable. Mais maintenant que je fais toutes les démarches pour être prête à partir samedi, je commence à réaliser« , explique Ysaline Bonaventure qui s’entraîne la semaine en Hollande à La Haye aux côtés de l’ancienne championne Noëlle Van Lottum. « C’est un rêve qui se réalise. C’est toujours spécial de défendre son pays et de jouer pour une équipe. A 17 ans, on rêve de disputer la Fed Cup, les Jeux Olympiques et les tournois du Grand Chelem. Ici, j’ai déjà l’occasion de disputer la Fed Cup« , poursuit Ysaline excitée à l’idée de partir pour la première fois en Asie.

Cette première sélection en Fed Cup est une récompense pour Ysaline après ses bons résultats du début de saison dans les tournois 10 000 dollars où elle a notamment atteint les finales au Havre et à Amiens après être sortie des qualifications. « C’est indéniable, j’ai réalisé de bons résultats qui m’ont permis d’acquérir de la confiance. Depuis l’été passé, j’ai pris la décision de me consacrer entièrement au tennis pendant une année. Je voulais mettre toutes les chances de mon côté pour réaliser de belles performances. J’ai terminé ma 5ème année à Rotterdam. Ensuite,  j’ai voulu poursuivre avec des cours par correspondance mais c’était trop difficile de combiner les études avec le tennis. Je prends donc cette année pour me consacrer entièrement à mon sport. Mais je compte terminer mes études secondaires l’année prochaine« , explique Ysaline Bonaventure.

Son point fort est la vitesse de frappe dans la balle tandis que son point faible reste la volée. « Mon objectif pour cette année est de terminer dans le top 500 et de passer le cap des 10 000$ en jouant davantage de 25 000$. A long terme, j’espère devenir la meilleure joueuse possible. Le top 100 serait déjà super. Mais je veux franchir les étapes les unes après les autres sans me mettre trop de pression« , raconte avec beaucoup de lucidité Ysaline. Un jour, elle atteindra peut-être le sommet de la hiérarchie comme son idole Victoria Azarenka. « Je l’apprécie car elle n’est pas la plus douée mais elle ne lâche jamais rien. C’est une vrai battante« , précise Ysaline.

Avant de conclure, un petit pronostique sur la rencontre de Fed Cup contre le Japon ? « Ça va être un match difficile mais nous allons donner le maximum » conclut-elle.