Iris Ladies Trophy 2012: Leclere joue sans pression

Qualifiée pour le troisième tour des qualifications de l’Iris Ladies Trophy, Astrid Leclere sera opposée à sa compatriote Klaartje Liebens. Ce dimanche, Leclere a bien négocié sa rencontre face à l’Italienne Piran 6-3 6-1. « Sans le savoir, je me suis échauffée avec mon adversaire ce matin. Je savais qu’elle allait envoyer du lourd. Je suis satisfaite de mon match. Elle a commis beaucoup d’erreurs tandis que j’ai fait peu de fautes« , explique Leclere à la sortie du court 6 du RTC Charles Quint à Ganshoren.

« Je suis en confiance car je n’ai pas perdu un match cette année en Belgique. Je viens de finir mes examens. Je prends ce tournoi comme un bonus. Je joue sans pression pour le plaisir et on verra bien où cela me mènera« , explique avec le sourire la joueuse de Liège qui va entrer en rétho en septembre. « Je m’entraîne chaque jour après l’école avec Didier Toorens et Roger Cardos qui m’a appris la base technique de mon tennis« , précise la joueuse qui possède un petit gabarit d’un mètre 69 pour 46 kilos. « Avec mon physique, je ne sais que je ne peux pas compter sur ma puissance. De ce fait, j’essaie de varier un maximum les effets« , ajoute cette fan de Federer et admiratrice du jeu d’Henin.

« Cette saison, mon objectif est d’atteindre la série A en Belgique et pourquoi pas prendre mes premiers points WTA. Les tournois ITF organisés en Belgique, permettent d’acquérir de l’expérience« , explique Astrid Leclere qui a pratiqué la danse et la natation avant de choisir le tennis.

Cette littéraire dans l’âme pourrait bien démontrer cet été que le tennis n’est pas seulement une question de puissance.

I. A.

Iris Ladies Trohy 2012: Onze belges au deuxième tour des qualifications

Comme chaque année, la tournée des tournois ITF féminins en Belgique débute par le 10 000 dollars de Bruxelles. Ce samedi se déroulait le premier tour des qualifications. « Cette année, le tableau de 64 joueuses est complet. C’est une première et cela prouve le succès de notre tournoi. C’est également l’occasion pour une vingtaine de belges d’évoluer à domicile« , explique Jacques Maes, le directeur du tournoi.

Sur 64 joueuses, 20 belges étaient présentes. Et le succès a été au rendez-vous pour onze d’entre elles. Astrid Leclere, 16 ans, a pris la mesure de sa compatriote Stephanie Doboara, bénéficiaire d’une wild card. Dans les autres duels belgo-belges, Sofie Oyen s’est imposée contre Sanae Guenfoudi et Steffi Distelmans a fait de même contre Lana Groenvynck.

« J’espère me qualifier pour le tableau principal et jouer de mon mieux. Je suis satisfaite de mon niveau de jeu. Je n’ai pas commis trop d’erreurs« , explique à la sortie du court Sofie Oyen qui s’entraîne depuis deux ans aux Etats-Unis où elle poursuit ses études. « C’est toujours un plaisir de revenir pendant l’été en Belgique. Ma famille et mes amis peuvent venir me voir jouer. Ma seule difficulté a été de m’adapter à la terre battue car j’ai l’habitude de jouer sur dur aux USA« , précise-t-elle.

Les autres belges qualifiées pour le second tour sont Klaartje Liebens, India Maggen, Alix Donck, Morgane Michiels, Michelle Werbrouck, Eugenie Chapelle et Anouk Delefortrie.

I. A.